Publié par cecilecooks

Hier c'était mardi-gras. Il y a longtemps que je ne me suis pas déguisée, mais il y a une tradition que je n'ai pas mise de côté avec les années, c'est la confection de bugnes.

Bugnes, oreillettes, merveilles, ganses ? Extra-fines, extra-croustillantes, extra-légères

D'habitude je préfère les bugnes hyper-moelleuses mais pour changer et comme je n'ai jamais trouvé une recette de bugnes qui me satisfassent pleinement, j'ai choisi d'en réaliser des hyper-croustillantes. Mais peut-on vraiment les appeler bugnes ? Ou alors faut-il dire oreillettes ? Ou merveilles ? Ou encore ganses, chiacchiere ? Tout dépend de la région, du pays même, de la forme, de la taille...

Selon mes recherches (aucune certitude) :

Bugnes : Savoie, Lyon, Saint Etienne / forme rectangulaire-fine (environ 2,5cm par 10cm) / "enroulées" sur elle même

Oreillettes : Languedoc / forme rectangulaire-large (environ 5cm par 10cm) / plates

Merveilles : Bordeau / forme de losange / plates

Ganses : Nice / forme de ruban, très allongées (1cm par 10 cm) / nouées

Bugnes, oreillettes, merveilles, ganses ? Extra-fines, extra-croustillantes, extra-légères

Il faut faire avec les odeurs de friture, mais une fois dans l'année c'est supportable. Les bugnes sont assez addictives, vous serez prévenus !

Bugnes, oreillettes, merveilles, ganses ? Extra-fines, extra-croustillantes, extra-légères

Préparation : 5 minutes montre en main

Cuisson : 20 minutes pour une fournée environ

Quantité : quarantaine de bugnes extra-fines (2,5 cm par 8 cm environ, épaisseur quelques millimètres)

Repos : 1h00 ou plus

 

Ingrédients :

250 gr de farine

2 œufs

65 gr de beurre

30 gr de sucre poudre

1 pincée de sel

le jus d'un demi citron

1 très grosse cuillère à soupe de rhum

du sucre glace

 

Procédé :

1 - Dans la cuve du robot ou dans un bol, mélanger la farine, les oeufs, le beurre fondu, le sucre en poudre, le sel, le rhum et le citron. On obtient une pâte assez ferme.

Attention, il ne faut pas hésiter à charger en arôme (rhum et citron) car après l'huile du bain de cuisson ne doit pas prendre le dessus.

2 - Enrober la pâte dans du film étirable et la placer au réfrigérateur pour minimum une heure, mais vous pouvez la laisser plus longtemps : comme cela arrange votre emploi du temps.

3 - Au bout d'une heure minimum, faire chauffer de l'huile dans une poêle haute ou un espèce de wok. L'huile doit être aux alentours de 170°C.

4 - Etaler la pâte. Utiliser un laminoir pour les pâtes italiennes par exemple pour obtenir une pâte extrêmement fine. C’est super facile. Sinon il faut y aller aux bras !! Mais dur dur...peut-être qu'en prélevant des petits morceaux de pâte et en les étalant un par un, c'est plus facile. Peut-être...

On doit obtenir une pâte qui doit être extrêmement fine : 2 millimètres maximum.

5 - Découper la pâte en rectangle de 5 cm par 10 cm (ce n'est pas ce que j'ai fait mais je trouve ça plus sympa quand c'est un peu plus large en fin de compte) avec une roulette cannelée ou à défaut un couteau.

6 - Faire frire chaque morceau de pâte étalé. Puis les placer immédiatement sur du papier absorbant.

7 - Saupoudrer généreusement de sucre glace.

Commenter cet article

etiennette 27/12/2014 11:11

superbe.....

cecilecooks 27/12/2014 15:47

Merci

PauliNe A. 20/02/2013 16:02


En effet, elles sont très addictives et qu'est-ce que ça croustille.


Je garde la recette et j'en referais.


Merci.

Clara 17/02/2013 13:05


Souvenir, souvenir...